Recours pour une erreur médicale ou infections nosocomiales

Nous allons voir dans cet article comment lors d’une erreur médicale les victimes peuvent se faire aider et indemniser pour ce type d’accident. Il s’agit bien sûr de prendre en compte le fait que chaque cas est unique, par conséquent les exemple cités ci-dessous n’ont aucunes valeurs juridiques.

Indemnisation de victime d’erreur médicale

Une hospitalisation pour une opération peut entrainée de graves problèmes. Des patients par dizaines sont victimes d’une erreur à l’hôpital qui en résulte d’un handicap ou de séquelles importantes. Imaginez que vous soyez hospitalisé pour vous faire une appendicectomie et que le chirurgien opère à une ablation de la rate ! Ce cas est tiré par les cheveux mais sachez que des cas similaires à celui-ci peuvent se produire. On a déjà vu plus d’un patient se plaindre de douleur après une opération, cela étant dû à cause d’un outil oublié dans le ventre…

indemnisation erreur medicale

Pour se faire indemniser suite à une erreur médicale il faut se référer aux Commissions régionales de conciliation et d’indemnisation des accidents médicaux (CRCI), avec l’aide d’un expert juridique à voir en cliquant sur l’image ci-dessus.

La loi Kouchner pour un recours suite à des infections nosocomiales

Parmi les accidents médicaux les plus répandus nous avons les infections nosocomiales et infections iatrogènes. Le médecin mis en cause devra prouver qu’il n’est pas responsable, que son établissement ne met pas en danger ses patients. De votre côté il sera tout à fait envisageable de demander une indemnisation pour préjudices suite à cette erreur médicale.

Vous êtes invités à contacter SDR Accidents pour constituer un dossier d’indemnisation auprès de la CRCI et de l’ONIAM l’organisme payeur.

 

Noter cet article